Actions artistiques - Avec les acteurs locaux - Avec les amateurs - Création - Danse - Résidences - Résidences de territoire - Saison 2018-2019

RADICAL in-situ

vendredi 12 juillet 2019 au théâtre Christiane Stroë

17h : Fais ce que voudras
19h : Banquet
20h30 : Radicalité(s)
22
h : Dance Floor

Le solo Radicalité(s) et la partie Dance Floor sont dans le cadre des Vendredis de l’été organisées par le Service Culturel de la Ville de Bouxwiller.

Théâtre Nomade Autonome / Simon Queven / participants amateurs / public

Le chorégraphe Simon QUEVEN vient plusieurs fois à Bouxwiller durant la saison 2018-2019, 
d’une part pour le projet La Vague, deux week-ends de danse chorale qui donnent lieu à des représentations le dimanche 7 octobre, et d’autre part pour le projet RADICAL in-situ, collaboratif lui aussi, et qui donne lieu à une soirée complète comprenant différents événements.

Appel à participation

Vous avez toujours rêver de danser, de vivre intensément, d’aller de l’avant ?
Cet appel est pour vous, pour devenir créateur en partageant une recherche artistique avec le chorégraphe Simon QUEVEN, autour des matériaux de son solo Radicalité(s) et d’un questionnement : qu’est-ce qu’être présent, résister, contester, en tant qu’artiste aujourd’hui ?

Cela vous donne envie de prendre une grande respiration, de couper votre téléphone, d’éteindre votre ordinateur, de sortir de chez vous ?
De constituer un collectif, d’occuper une place publique, d’imaginer une performance libre et spontanée ?

Alors n’hésitez plus, ce sont vos intuitions, vos envies qui construisent le processus RADICAL in-situ,
en regroupant 10 participants sur 3 week-ends de formations, 5 jours de créations et une journée de performance.

 

Calendrier du processus :

3 week-ends de formations :
30 et 31 mars, 4 et 5 mai, 8 et 9 juin 2019 de 10h à 17h

5 jours de création au théâtre Christiane Stroë :
du lundi 8 au vendredi 12 juillet 2019 de 10h à 17h

Soirée performative : Vendredi 12 juillet 2019 de 17h à minuit

17h : Fais ce que voudras

Ballade chorégraphique dans le centre de Bouxwiller pilotée par les participants du processus de création RADICAL in-situ. Des formes solos, des objets non-identifiés et des actions collectives s’alterneront dans différents lieux du bourg, avec une direction artistique, celle du vouloir, du désir de faire, d’agir, de s’engager.

19h : Banquet

Auberge espagnole, cantine populaire ou buffet froid ? « Banquet » se fait avec les moyens du bord, en fonction des envies et de la dynamique des participants du processus RADICAL in-situ. L’enjeu, c’est de trouver un moyen pour se nourrir collectivement et partager un moment de convivialité dans la simplicité et la bonne humeur.

20h30 : Radicalité(s) 

Conférence dansée du chorégraphe Simon QUEVEN, pour voir la radicalité sous un autre jour.
 
« Ce mot Radicalité me parlait de résistance, de luttes, de ruptures. C’était un mot noble et obscur, dynamique et terrorisant. Cela m’interrogeait sur ma propre capacité à être radical, comme une fascination, un désir d’existence plus intense. Mais rapidement, j’ai réalisé que je n’avais pas de vocation pour la provocation, aucun goût pour les extrêmes, aucun plaisir à choquer le public. Il me fallait revenir au radical, à la racine, à ce qui appartient à la nature profonde, à l’essence d’un être, pour tenter de trouver une réponse. »
 

22h: Dance floor

Les participants du processus RADICAL in-situ se mettent derrière les platines pour vous faire danser jusqu’à minuit. La piste est à vous !!

 

Crédit photographique : André QUERRÉ