Journal de bord - Saison 2020-2021 - Théâtre du Marché aux Grains

Journal de bord #7

Mercredi 23 décembre 2020.

Dernier journal de bord de l’année. Au moment de prendre quelques jours de vacances, chacun des membres de l’équipe se retourne sur les dix derniers jours écoulés mais aussi sur cette année si particulière. Vous le verrez, le mot de la fin, ce sera POÉSIE…

Joyeuses fêtes à tous et à très vite !

Mag : « Le montage et la présentation du film des élèves du Lycée Schattenmann, l’accueil en résidence des projets « The cyborg condition » et « Mélusine » (en photo ci-dessus) ont rythmé ces deux dernières semaines. 2020 effeuille ses derniers jours… un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout… Une année contrariée, sur le fil, le vide en miroir … mais aussi une année stimulante dans les contraintes qu’elle (im)pose et les enjeux sociétaux qu’elle met en relief …
La nouvelle année et ses horizons incertains guettent mais aussi la perspective des projets à venir !
Humeur musicale de la semaine : Chris Watson « Weather report ».
»

Cloé : « Ça y est, les jours rallongent !
Ces dix derniers jours sont passés à vitesse grand V, ponctuée par une petite manif le 15 décembre place Kléber et un verre vendredi avec les collègues ! On baisse le rideau !
Fatiguée, mais repue de 2020 !
Vivement 2021, qu’on voit si l’avenir est plus doux !
Je reste curieuse et alerte de ce qui entoure et fabrique le Théâtre du Marché aux Grains. J’ai envie de continuer à grandir avec lui.
»

Julie : « 2020 aura été une épreuve pour tous. Déstabilisante, à plusieurs égards. Décourageante – faire puis défaire. Dérangeante. Pleine de doutes, d’incertitudes, elle aura révélé, parfois dans des cercles resserrés, des façons divergentes de voir le monde et de concevoir la manière de vivre en société.
Mais même dans le brouillard, on distingue de belles choses… Pour moi, ça aura été l’opportunité de travailler avec Sylvie, Cloé, Mag, Vidal et tous ceux qui font l’équipe du Marché aux Grains. Une équipe dynamique, pro, engagée autant que bienveillante, drôle et attachante. J’ai beaucoup appris ces quatre derniers mois à Bouxwiller. Et on continue ensemble encore pour un petit bout de chemin.
»

Sylvie : « L’heure du bilan, difficile à faire avec tous ses rebondissements, et pourtant…
On nous a demandé de nous adapter, de réinventer. Peut-on réinventer, alors que notre essence même est d’inventer, encore et toujours ? Nous l’avons tenté, nous l’espérons avec succès.
Ce que je retiens, c’est la motivation restée, l’envie de continuer, contre vents et marées. Le manque ressenti de n’avoir pu accueillir les spectateurs, de ne pas avoir pu partager autant qu’espéré. Mais surtout de cette année particulière, je retiens notre équipe, soudée et combative. Ce bel esprit qui nous anime tous, ensemble nous sommes plus forts. L’art qui nous permet de nous évader, de partager l’espoir, encore plus fort, que l’avenir nous réserve des surprises, belles et inédites, tant artistiques qu’humaines.
L’occasion aussi de dire merci, aux collègues-amis, et à tout ceux qui nous soutiennent, envers et contre tout.
En vingt, nous n’avons pas œuvré en vain.
»

Vidal : « 2020 touche à sa fin. Cette année aura été dure comme un mur de granit dans lequel on est tous allé s’écraser. Mais elle aura révélé aussi ce que nous pouvons faire. Elle nous aura permis de sentir notre propre résilience (terme dont jusque là j’avais du mal à “sentir” la réalité).
Ces derniers 10 jours auront été pleins d’interrogations, d’incompréhension aussi, sur l’impossibilité pour les lieux culturels de rouvrir leurs portes au public. Ils auront aussi été riches de cohésion au sein de l’équipe et d’échanges autour des projets à venir, car ils finiront bien par arriver !

Pour finir l’année, je pense à ces lignes de Ferré, dans La Poésie : 

Si ça n’ va pas
Tu peux toujours aller la voir
Tu demanderas
La Poésie
On t’ouvrira
Des fois qu’elle serait là
Elle te recevrait même pas
Elle n’est là pour personne
Elle n’aime pas qu’on la sonne
C’est pas une domestique
Elle sait bouffer des briques
Mais quand elle veut, elle crie
La Poésie !
»

Les autres journaux de bord sont à retrouver ici : http://theaboux.eu/category/journal-de-bord/